11b.jpg


Fin 2011, début 2012, AsTRES a mis en place une enquête relative à la recherche en tourisme en son sein. Plus d'une centaine de chercheurs et enseignants-chercheurs des universités et établissement membres d’AsTRES ont accepté d’y participer et ont renseigné leurs thématiques de recherche dans le champ du tourisme, les questions auxquelles leur recherche tentait de répondre, l'ancrage territorial (régions ou lieux d’étude, échelle d’analyse), les méthodes et/ou concepts opératoires, et l'ancrage disciplinaire. 

Ces recherches ont donné lieu à de nombreuses publications et communications, à des colloques et à des conférences. Elles viennent irriguer les formations de chaque université, notamment en master. Elles sont nourries et peuvent nourrir des recherches partenariales avec des entreprises ou des collectivités.

La recherche dans les universités et établissements publics

D’un point de vue disciplinaire, trois types d’établissements peuvent être distinguées.
Premièrement, des établissements dont les recherches en tourisme sont concentrées sur une ou deux disciplines. C’est le cas de l’Université de Nice avec la gestion et la géographie, de l’Université de Toulouse II le Mirail avec la géographie et la sociologie ou encore de l’UPMF en économie.
D’autres universités disposent de ce qu’on pourrait appeler un cœur de métier accompagné d’une large palette de disciplines. C’est typiquement le cas des Universités de Paris et d’Angers qui ont une spécialisation très forte en géographie et une vaste palette de chercheurs relevant de nombreuses disciplines différentes (souvent un seul chercheur par discipline) ou encore de l’IRSTEA qui regroupe essentiellement des chercheurs en aménagement et quelques-uns en économie et en gestion. Paris-Est se distingue par son caractère pluridisciplinaire avec plusieurs chercheurs en aménagement-urbanisme, en géographie, en sociologie mais aussi en économie, en Staps ou en architecture.

Certaines thématiques de recherches sont transverses à plusieurs universités. C’est le cas de « ville et tourisme» qui est investi par les Universités de Paris 1 et de Paris Est. Le tourisme de montagne fait l’objet de recherches au sein de l’IRSTEA, de l’UPMF et de l’Université de Toulouse II le Mirail. Le tourisme littoral est analysé par les Universités d’Angers, de Nice et de Paris-Est. Le tourisme sportif et son interaction avec les Loisirs sont investis par les Universités de Paris-Est et l’UPMF.

L’innovation est un objet de recherche pour le CNAM, les universités de Paris-Est et Paris 1 et l’IRSTEA. Les clusters le sont pour Angers et Paris-Est, et les questions environnementales, dont on connait l’importance aujourd’hui, sont investis par les Universités d’Angers, de Dijon et l’UPMF. La prospective est travaillée par des chercheurs du CNAM.

Certains établissements sont spécialisés sur une thématique (la moitié des chercheurs de l’établissement en question travaillent sur une même thématique) tandis que d’autres ont des thématiques plus diversifiées.
Dans le premier groupe, par exemple, Toulouse est spécialisée de façon marquée dans des travaux concernant l’alimentation, les patrimoines alimentaires et la gastronomie, Paris 1 sur les patrimoines et la patrimonialisation, Paris-Est sur «ville et tourisme» et, avec l’IFSTTAR, sur « tourisme et transport », l’RSTEA sur les territoires de montagne.

Dans le second groupe, on retrouve des établissements aux profils thématiques très diversifiés en matière de recherche en tourisme. Les chercheurs d’Angers travaillent ainsi sur le tourisme durable, le tourisme social, le tourisme équestre ou encore le tourisme littoral, l’hôtellerie. Les chercheurs de Nice travaillent sur l’e-tourisme, l’oenotourisme, le tourisme culturel, le tourisme d’affaires ou encore l’expérience touristique notamment dans ses dimensions négatives. L’Université de Paris 3 explore à la fois le tourisme solidaire et le tourisme de mémoire, l’Université de Dijon se positionne sur l’oenotourisme, le marketing du tourisme ou le tourisme durable et le CNAM, le tourisme aquatique, le tourisme industriel.

Les terrains d’analyse sont également très variés. Certains établissements développent des recherches assez fortement ancrées dans leurs territoires. C’est le cas des établissements localisés dans les territoires de montagne (UPMF et IRSTEA) mais aussi de l’Université de Nice Sophia-Antipolis qui investit fortement la région PACA notamment sur la question des parcs nationaux ou régionaux. D’autres universités mènent des recherches portant sur des terrains plus variés. Dans ce cas, les recherches s’inscrivent davantage à l’échelle nationale et internationale. Par exemple, Angers mène des recherches sur les îles diverses en Atlantique ou en Méditerranée mais aussi sur HawaÏ, ou sur des territoires tels que le Maroc ou encore le delta de la rivière des perles en Asie, Sao Paulo ou Chengdu, la Russie, etc. L’Université de Paris 1 travaille sur les patrimoines à l’échelle internationale, sur des sites classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO ou sur des territoires divers (Porto Novo, le Bénin, les Etats-Unis, la péninsule ibérique, l’Argentine, Budapest, etc.). 

L’Université d’Angers et dans une moindre mesure celle de Paris 1 sont ainsi les Universités pour lesquelles les terrains internationaux sont les plus divers. 
L’Université de Paris-Est investit les villes de Paris et Lyon, ou des villes intermédiaires en France ou encore Montréal, Shangaï, Mexico, Los Angeles ou Bruxelles à l’échelle internationale, avec souvent des comparaisons entre villes.

Les thématiques de recherche

Le tourisme est une activité qui peut être analysée à partir de différentes entrées. Ainsi quatre grands objets de recherche et une préoccupation transversale en matière d'environnement peuvent être distingués; chaque chercheur pouvant investir un ou deux objets de recherche et quelques-uns jusqu'à la totalité des objets de recherche.

Le premier objet de recherche qui est investi par les 4/5 des chercheurs concerne le développement des territoires et des lieux touristiques avec des questions de recherche telles que : 

  • Comment des territoires touristiques s’appuyant sur des zones naturelles sensibles gèrent et s’adaptent à la fréquentation touristique ? 
  • Comment sont gérés les conflits d’usage sur les territoires ?
  • Comment des territoires touristiques arrivent-ils à se maintenir dans la concurrence internationale ?
  • Quels sont les effets multiplicateurs du tourisme sur l’activité économique à partir d’une analyse en termes d’économie résidentielle et touristique ?
  • Comment les touristes, par leur activité, participent-ils à fabriquer des territoires touristiques et notamment participent-ils à la production de la ville ?
  • Que seront les territoires touristiques dans vingt ans ?

Le second objet porte sur les politiques et les stratégies des acteurs privés de l’offre touristique (hôteliers, restaurateurs, agences de voyages, prestataires de services, etc.). Les 3/5 des chercheurs l’évoquent. Il peut s’agir par exemple d'analyser: 

  • Les pratiques en termes d’accueil touristique des viticulteurs et d’évaluer leur impact sur les ventes directes 
  • Les stratégies en matière de tourisme des acteurs du monde rural et notamment des agriculteurs
  • La façon dont se construit l’offre touristique dans les territoires de montagne
  • Les stratégies marketing des agences d’évènementiel 
  • Les stratégies d’innovation des opérateurs touristiques 
  • La réglementation française et son impact sur les opérateurs par rapport à des réglementations moins contraignantes 
  • La façon dont les acteurs du tourisme et ceux du transport travaillent ensemble pour construire une offre touristique 
  • La structuration et l’évolution des acteurs du tourisme social et populaire.

Le troisième objet de recherche qui touche aux pratiques et comportements des touristes, i.e. la demande, concerne un peu moins de la moitié des chercheurs. Pour exemple, des recherches sont menées sur le comportement du consommateur en matière de demande touristique :

  • Comment peut-on favoriser des achats de produits locaux ? 
  • Quels sont les comportements d’achat des touristes versus les comportements d’achat des résidents ? 
  • Quels sont les conflits/complémentarités entre touristes et résidents ?

Les recherches portent également sur la fréquentation des sites et leur appropriation, la façon dont les touristes construisent leur itinéraire touristique, leur perception des lieux, ou encore la façon dont les TIC changent la pratique de ces lieux.

Le dernier objet concerne les actions et politiques publiques en matière de tourisme qui mobilise l’attention d’un tiers des chercheurs. Les analyses peuvent porter sur:

  • La place du tourisme dans l’action publique territoriale 
  • La légitimité de l’action publique en matière de tourisme 
  • Les modalités de construction du droit en tourisme
  • La façon dont les acteurs publics participent de la mise en tourisme de leur territoire : quelles sont les stratégies de valorisation des espaces fluviaux, des stations de montagne, des stations littorales ? Quels sont les nouveaux modes de gouvernance des territoires touristiques (agenda 21, intercommunalité, etc.) ou encore quels sont les moyens de diversification des économies touristiques ?

Enfin et de manière transverse, les préoccupations environnementales sont évoquées par 20% des chercheurs. Les questions environnementales dans leurs interrelations avec le tourisme sont également au cœur de projets de recherche de plusieurs chercheurs. Cela concerne par exemple les problèmes générés par les tourismes sur les milieux mais aussi les questions de transport dans l’avenir. Cela concerne également la responsabilité environnementale des acteurs professionnels notamment dans les sites naturels. Il peut s'agir enfin d'analyser la façon dont l’écotourisme peut devenir un outil pour valoriser des espaces protégés, ou comment les démarches environnementales peuvent influencer les consommateurs et devenir gage d’attractivité.

Ces objets de recherche sont investis à partir de différentes disciplines. Le tourisme est une activité dont l'analyse peut impliquer de multiples connaissances relevant de diverses disciplines et nécessiter parfois une certaine forme d'interdisciplinarité, voire de "transdisciplinarité".

Au sein d'AsTRES, les recherches sont ancrées dans des disciplines centrales telles que:

  • La géographie avec près de 40% des chercheurs
  • L'aménagement-urbanisme avec près de 30% des chercheurs 
  • La gestion avec plus de 15% des chercheurs
  • La sociologie et l'économie concernent moins de 10% des chercheurs. Quant aux STAPS et aux Sciences de l'information et de la communication, elles regroupent moins de 5% des chercheurs. 

D'autres disciplines comptent un ou deux chercheurs comme le Droit public, les Mathématiques appliquées, le Droit privé, l'Ethnologie, Histoire et Civilisation, Langue et littérature française, Langues et liitératures slaves, Langues et littératures germaniques et scandinaves, Philisophie ou encore l'architecture. A noter, que certains chercheurs revendiquent l'appartenance à plusieurs disciplines.

Cette diversité atteste bien de l'existence de différents regards disciplinaires sur le tourisme.

Liste des enseignants-chercheurs

Suite aux réponses des chercheurs, les forces en présence en mars 2017 sont les suivantes :

  • Université d'Angers : 25 chercheurs
  • Université de Bourgogne: 2 chercheurs
  • Université de Bretagne Occidentale : 4 chercheurs
  • CNAM : 5 chercheurs
  • ENSAPB : 2 chercheurs
  • Université de Grenoble Alpes: 8 chercheurs
  • Université Nice Sophia-Antipolis: 11 chercheurs
  • Paris 1 Panthéon-Sorbonne: 29 chercheurs
  • Université Perpignan via domitia : 6 chercheurs
  • Université Paris-Est Marne-la-Vallée: 18 chercheurs
  • Université Sorbonne Nouvelle Paris: 3 chercheurs
  • Université Toulouse II Jean Jaurès: 7 chercheurs
  • Université de Valenciennes: 7 chercheurs

Vous pouvez filtrer le tableau suivant en saisissant votre recherche dans la zone ci-dessous :

EtablissementNomPrénom
Université d'Angers AUDINET Laetitia
Université d'Angers BARTHON Céline
Université d'Angers CAILLET-BIANCO Anne-Marie
Université d'Angers CAMUS Sandra
Université d'Angers COEFFE Vincent
Université d'Angers DUHAMEL Philippe
Université d'Angers ETCHEVERRIA Olivier
Université d'Angers GREFE Emmanuelle
Université d'Angers GUIBERT Christophe
Université d'Angers JOURDAIN-ANDREEVA Ekaterina
Université d'Angers LEGOHEREL Patrick
Université d'Angers LEROY Stéphane
Université d'Angers MOISY Laurence
Université d'Angers MONDOU Véronique
Université d'Angers MORICE Jean-René
Université d'Angers OUELLET Annie
Université d'Angers PAULUS Krystel
Université d'Angers PEBARTHE-DESIRE Hélène
Université d'Angers PICKEL-CHEVALIER Sylvine
Université d'Angers PIRIOU Jérôme
Université d'Angers POULIQUEN Caroline
Université d'Angers RATEL Clémence
Université d'Angers SUN Qianyan
Université d'Angers TAUNAY Benjamin
Université d'Angers VIOLIER Philippe
Université de Bourgogne BENSA Françoise
Université de Bourgogne LAPOSTOLLE Dany
Université de Bretagne Occidentale BERNARD Nicolas
Université de Bretagne Occidentale BOUVET Yvanne
Université de Bretagne Occidentale DESSE René-Paul
Université de Bretagne Occidentale PLEYVEL Emmanuelle
CNAM SABOURET Alexandre
CNAM DUTHION Brice
CNAM HIE Henry
CNAM DAVEZIES Laurent
CNAM DURANCE Philippe
ENSAPB PICON-LEFEBVRE Virginie
ENSAPB LANCRET Nathalie
Université  Grenoble Alpes BOURDEAU Philippe
Université  Grenoble Alpes MOUNET Jean-Pierre
Université  Grenoble Alpes TALANDIER Magali
Université  Grenoble Alpes CHAIX Pierre
Université  Grenoble Alpes DISSART Jean-Christophe
Université  Grenoble Alpes JOB Louis
Université  Grenoble Alpes MOLLION Grégory
Université  Grenoble Alpes PERRIN-BANSAHEL Liliane
Université Nice Sophia Antipolis BEDE Sébastien
Université Nice Sophia Antipolis BOILLOT Francine
Université Nice Sophia Antipolis CHRISTOFLE Sylvie
Université Nice Sophia Antipolis DALLOZ Séverine
Université Nice Sophia Antipolis DEBOS Franck
Université Nice Sophia Antipolis GAY Jean-Christophe
Université Nice Sophia Antipolis McDONALD Jeanette
Université Nice Sophia Antipolis MASSIERA Bernard
Université Nice Sophia Antipolis OUSSALEM Yanis
Université Nice Sophia Antipolis PAPETTI Catherine
Université Nice Sophia Antipolis SPINDLER Jacques
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne BRANCHET Berengere
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CHAPUIS Jean-Michel
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CHAREYON Gaël
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CHAPUIS Amandine
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne COUSIN Saskia
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne COMINELLI Fransesca
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CONDEVAUX Aurelie
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CORBIN-OCELLI Sidoine
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne DJAMENT-TRAN Géraldine
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne FAGNONI Edith
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne FOURNIER Carine
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne GRAVARI-BARBAS Maria
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne  GUINAND Sandra
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne JACQUOT Sébastien
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne HERTZOG Anne
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne KANELLOPOULOU Dimitra
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne LEFORT Isabelle
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne LIGNON-DARMAILLAC Sophie
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne MANFREDINI Julie
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne MENGIN Christine
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne NAPOLI Jocelyne
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne PAGES Dominique
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne PETR Christine
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne RENARD Cécile
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne REGNAULT Madina
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne SAISSI Olivier
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne SALIN Elodie
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne THOMAS Frederic
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne TOBELEM Jean-Michel
Université Paris-Est Marne-la-Vallée BARON Nacima
Université Paris-Est Marne-la-Vallée BARRET Jean-Philippe
Université Paris-Est Marne-la-Vallée BREYSSE Benoit
Université Paris-Est Marne-la-Vallée COLIN Clément
Université Paris-Est Marne-la-Vallée DELAPLACE Marie
Université Paris-Est Marne-la-Vallée FABRY Nathalie
Université Paris-Est Marne-la-Vallée FANG Li
Université Paris-Est Marne-la-Vallée KEBIR Leïla
Université Paris-Est Marne-la-Vallée LEVET-LABRY Eric
Université Paris-Est Marne-la-Vallée MAROT Karine
Université Paris-Est Marne-la-Vallée MONNET Jérôme
Université Paris-Est Marne-la-Vallée PAQUOT Thierry
Université Paris-Est Marne-la-Vallée PERRIN Julie
Université Paris-Est Marne-la-Vallée SAHRI Manel
Université Paris-Est Marne-la-Vallée SCHUT Pierre-Olaf
Université Paris-Est Marne-la-Vallée SIMON Gwendal
Université Paris-Est Marne-la-Vallée ZEGHNI Sylvain
Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle LAUTERWEIN Andréa
Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle NGIJOL Joseph
Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle BEHR Irmtraud
Université Perpignan via domitia GONCALVES Olga
Université Perpignan via domitia HOERNER Jean-Michel
Université Perpignan via domitia  PAGNON-MAUDET Christine
Université Perpignan via domitia  PEYPOCH Nicolas
Université Perpignan via domitia  SHEOU Bernard
Université Perpignan via domitia  SICART Catherine
Université Toulouse 2 Jean Jaurès BESSIERE Jacinthe
Université Toulouse 2 Jean Jaurès MOGNARD Elise
Université Toulouse 2 Jean Jaurès OLIVEIRA DA SILVA Diana Margarida
Université Toulouse 2 Jean Jaurès PICHON Paul-Emmanuel
Université Toulouse 2 Jean Jaurès RAYSSAC Sébastien
Université Toulouse 2 Jean Jaurès VELLAS François
Université Toulouse 2 Jean Jaurès VLES Vincent
Université de Valenciennes PETIT Sylvain
Université de Valenciennes LAMBRECHT Stéphane
Université de Valenciennes FOURNIER Anne
Université de Valenciennes ALTINTAS
Gulsun
Université de Valenciennes ROUGET
Nicolas
Université de Valenciennes SCHMITT
Guillaume
Université de Valenciennes GALOCHET
Marc

La Recherche

Pour la première fois en France, une association entièrement consacrée à la thématique du tourisme rassemble en son sein 11 Universités, 1 institut et 2 Ecoles. Les institutions membres d'AsTRES disposent d’unités de recherche qui explorent les multiples facettes d'un secteur en forte croissance et également caractérisé par d'importantes mutations ...
(Plus de détails)

Les Formations

Les universités membre d'AsTRES disposent d'une offre de formation diversifiée de niveau licence, licence professionnelle et Master. Certaines d'entre elles ont également la possibilité d'offrir des débouchés en recherche doctorale dans des disciplines variées ... 
(Plus de détails)

Les Actualités

Colloques, workshop, événements, publications, articles, toute l'actualité de l'association AsTRES en ligne...
(Plus de détails)